Les Ruines du Sacre
Bienvenue à toi !

Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 15
Points : 177
Date d'inscription : 12/09/2018
Age : 19
Localisation : France
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lesruinesdusacre.forumactif.com

Le connu de tous (Races majoritaires)

le Ven 14 Sep - 17:48
Le monde est dit comme avoir 2000 ans seulement, avec un Âge de la Création durant un millénaire, faisant voir le jour aux Races et à la faune et la flore. Une fois cet âge terminé, nous entrons dans l'âge actuel : l'Âge des Troubles

Vous vous retrouvez face à une personne, à allure féminine, complètement couverte par un long manteau et un masque. Elle est assise sur une chaise, jambes et bras croisés, vous fixant de ses yeux rouges

"Bienvenue parmi nous. Si vous êtes devant moi, vous savez pourquoi. Ne perdons pas plus de temps, je n'ai pas que cela à faire, c'est pourquoi, vous allez vous taire, et me laisser TOUT vous raconter. Faute de quoi, vous ne quitterez pas cet endroit. Ouvrez vos oreilles, à présent.

Tout remonte à il y a 1000 ans, quand le monde entra dans l'Âge des Troubles. C'est à l'entrée de ce nouvel Âge que les différentes Races se répandirent : Humains, Orcs, Nains, et Elfes, Races les plus nombreuses, prirent chacune une partie du monde actuel et s'y implantèrent. Au départ, aucune n'était développée, chacune devant s'améliorer, pour survivre

Vous êtes toujours attentif(s) ? Dit-elle en jouant avec une dague gravée Tant mieux pour vous, reprenons :

Tout d'abord, les Humains. Les premiers d'entre eux s'installèrent du côté de Cartar, où ils développèrent une mini-société. Les hommes partaient à la chasse, les femmes protégeaient le village et les enfants. Une vie relativement primitive, mais sans dangers notables. C'est grâce à cela que les Humains purent commencer à s'émanciper. De petits groupes quittèrent la concentration principale et s'installèrent plus loin, c'est comme cela que Silia vit le jour, avec à ses débuts de pauvres chaumières. Ils restèrent sur leurs positions pendant un siècle, avant qu'un nouveau groupe ne suive la côte, vers le nord. Ce sont ces colons qui fondèrent la ville de Mithris, aujourd'hui. Puis, plus rien en terme d'exploration, cependant, les trois villes se développèrent, durant trois siècles. Remparts, véritables maisons, champs d'agriculture et d'élevage, les Humains commençaient enfin à se sentir en sécurité et à être autosuffisant, sans se risquer à la chasse. Cependant, il leur manquait quelque chose. Ils avaient des murs, une vie assez paisible, mais ils étaient faibles malgré tout. Il leur fallait être forts pour résister aux aléas de la nature ou aux autres dangers. Un groupe d'explorateurs se dirigea vers le centre des terres, mais arrivant ici, ils ne purent entrer. Un champ magique entourant le centre du pays empêchait toute entrée, les éclaireurs ne purent rien, et se contentèrent simplement de revenir chez eux, faisant leur rapport, sans suite à cela. Deux siècles suivirent durant lesquels les Humains restèrent en sécurité et en paix, un nouveau village ayant vu le jour, Isril, qui se concentra exclusivement sur la production de blé.

Toujours assidus ? Parfait, écoutez, c'est là que cela devient intéressant

Lors de l'an 500 de l'Âge des Troubles, une gigantesque explosion survint au centre des terres protégées par ce dôme magique. Une onde, partant du centre, circulairement, toucha tous les territoires et toutes les Races. L'on considère que cette explosion marque un vrai début dans les évènements qui suivront. Chaque Race acquit de fabuleuses connaissances, bien plus que tout ce qu'elle savait auparavant. Ainsi, les Hommes surent forger leurs propres équipements, et former leurs premières véritables forces armées, débuter de réelles recherches, et développer une réelle éducation. C'est également à ce moment que naquit le système de classe sociale chez les Humains. L'éducation étant surtout réservée aux nobles et aux bourgeois, les roturiers n'avaient pas la chance d'en bénéficier, ce qui creusa un fossé envers trois milieux : La noblesse, la bourgeoisie, et la paysannerie. Et malgré ce que l'on pourrait croire, les rivalités ne furent pas un réel facteur de discorde. Même si l'accès à l'éducation était presque impossible pour les roturiers, leur vie était loin d'être horrible, et cela, grâce au système du Conseil.

Bien, passons aux Elfes, à présent, car toutes les Races majeures auront un point commun à un moment. Prêts ? Je commence :

Les Elfes sont eux nés au sud-ouest, là où se situe encore leur territoire aujourd'hui. Les Elfes étaient déjà, pour l'époque, assez intelligents, il semble qu'ils aient l'intelligence comme "don" plus développé que les autres peuples. Enfin bref. Ils comprirent rapidement qu'exploiter l'eau et les terres fertiles leur permettrait de subsister. Ils surent rapidement tirer profit des cours d'eau tout autour d'eux, et bâtirent leurs premiers villages, séparés, d'une seule traite : Lagdor et Finvohir. Deux modestes villages, à la base. Relativement petits, non protégés, toits en chaume, mais pour un début, ce n'était pas trop mal. Les Elfes arrivèrent à confectionner des arcs de chasse suffisamment simples d'utilisation tout comme suffisamment puissant pour abattre un cerf rapidement. Ils n'étaient pas encore au courant de leurs capacités de tir et de leur oeil vif, au départ. C'est quand plusieurs chasses se terminèrent avec succès qu'ils commencèrent à réaliser leur talent naturel. En moins d'un siècle, les Elfes devinrent des chasseurs remarquables, et leurs réserves de nourritures furent suffisantes pour permettre à la majorité de la population de se concentrer sur l'agrandissement des villages. Le siècle passa, et les mêmes Elfes étaient toujours vivants. Oui, leur longévité dépassait celle des Hommes. Mais ils ne le savaient pas, pour eux, c'était normal. Les Elfes décidèrent de rester cantonnés à deux villes, jusqu'à la fameuse explosion provenant du centre.

Lors de l'an 500, cette explosion, comme pour les Humains, rendit les Elfes encore meilleurs. Leur sens naturel pour le tir en devint surhumain, leur oeil vif était désormais parfait. De plus, ils comprirent comment bâtir des places fortes, c'est ainsi que Circir, une citadelle, vit le jour. Quant aux deux autres villages, Finvohir et Lagdor, ils se transformèrent en grandes cités, protégées par des murs à l'architecture relativement esthétique, tout comme la plupart de leurs bâtiments. Ils organisèrent également des groupes de défense, moins importants qu'une réelle armée, mais composés exclusivement d'archers, leur plus grande force. Bien sûr, ils savaient qu'un bouclier pouvait protéger des flèches. Mais leur Oeil VIf leur permet aujourd'hui de passer outre, pouvant exploiter la moindre faille non protégée de l'ennemi. Les Elfes aussi créèrent des catégories sociales, mais contrairement aux Hommes, ce n'était pas en rapport avec la richesse ou le sang. C'était en rapport avec l'intelligence, les plus ingénieux et méthodiques d'entre eux étant placés dans les plus hautes sphères, particulièrement la gestion du pouvoir. Aujourd'hui, les villes et la citadelle sont bien peuplées, et la population prête à prendre l'arc en main si nécessaire

Je ne vous ai pas encore perdus ? Hm ? Non ? Félicitations, c'est rare que mes visiteurs suivent jusqu'ici. Passons à la suite, les plus violents, les Orcs, et les Gobelins :

Au début de l'Âge des Troubles, les Orcs furent les premiers des deux Races "vertes" à voir le jour. Forcément, leur premier réflexe fut de se battre entre eux, même si rapidement, un autre problème se posa : les vivres. Pour se battre, il fallait manger. Ainsi, on assista à la première décision collective des Orcs : cesser les combats et se concentrer un même objectif. Ne s'en prenant qu'aux gros animaux comme les ours, par exemple, les Orcs chassèrent énormément, ramenant beaucoup de réserves. Mais étant de gros mangeurs, il fallait constamment partir s'approvisionner. Relativement primitifs, les Orcs mirent sur pied seulement quelques abris de fortune, que l'on ne pouvait même pas considérer comme de réels abris, plus comme une amas de déchets assez grand pour couvrir leur tête. Cependant, ce fut assez pour leur permettre de survivre. Le premier siècle, ils n'étaient qu'une poignée, l'ayant passé en majorité à se battre, leur nombre avait bien diminué. Mais ils se rendirent compte que si ils n'arrêtaient pas, il n'y aurait plus personne avec qui se battre, ainsi ils se ravisèrent un moment, et commencèrent, après quelques années, durant le deuxième siècle, à s'épandre. Après le premier lieu, Dunazg, les Orcs fondèrent Mor et Mogcro, en moins de 100 ans. Puis, ils restèrent stables, sans se développer davantage, ou sans se battre, attendant que quelque chose d'intéressant se passe

Et quelque chose se passa, comme pour tous, lors de l'explosion centrale : les Orcs comprirent comment travailler ensemble, comment construire de véritables foyers et travailler un minimum des équipements de guerre. Haches, masses à pointes, plaques de métal, ils fabriquèrent armes et armures, et recommencèrent à se battre entre eux. Mais un beau jour arrivèrent d'autres créatures de leur couleur, mais bien plus petites et sournoises. Les Gobelins. Assez similaires si l'on ne compte pas la taille et les muscles, c'était l'union parfaite : les Gobelins voulant s'enrichir donnait des positions aux Orcs, là où des ennemis les attendaient. Ils y allaient, et une fois le combat terminé, les Gobelins pillaient ce qu'il se trouvait dans les réserves et sur les corps. Une technique fructueuse, que les deux Races appliquent encore aujourd'hui, ce qui permet aux Orcs de ne plus voir leur nombre diminuer en se battant entre eux

Votre interlocutrice se racla la gorge, avant de saisir une gourde et d'en boire une bonne gorgée. Elle la rangea ensuite et reporta son regard sur vous
Fatiguant, n'est-ce-pas ? Courage, il ne nous manque que les Nains, pour cette fois-ci. Vous connaîtrez le reste plus tard, et non par moi. Bien, où en étais-je ? Ah, oui, les Nains

Lorsque l'Âge des Troubles débuta, les Nains virent le jour dans les montagnes du sud-est des terres. Dans les montagnes, le gibier est extrêmement rare, et être débrouillard est une des seules clés de la survie. Et les Nains n'étaient pas des incapables, bien au contraire, ils s'adaptèrent à leur environnement à une vitesse éblouissante. Pour tout vous dire, en dix ans seulement, une ville était construite, et les forges en activité. J'admets que même moi, cela m'a dépassée, bref. Les Nains ont bâtis en premier lieu Lorthbork, petite, mais l'air puissante, l'entourant de murs aujourd'hui encore réputés infranchissables. Les premières forges des Nains étaient... les forges Humaines actuelles, pour tout dire. Les Nains commencèrent à travailler les métaux d'une façon relativement simple, mais efficace, créant des outils de qualité pour l'époque, qui leur permirent de miner déjà assez profondément pour toujours plus améliorer. Un siècle avant l'évènement, ils bâtirent ensuite Cornkreate, un petit village producteur de nourriture. Les Nains étant de plus en plus nombreux, trouver à manger dans les montagnes devenait difficile, c'est pourquoi ils décidèrent de créer un village consacré aux vivres

Lorsque l'explosion eut lieu, les Nains se mirent instantanément à développer des forges presque automatiques, des outils de qualité supérieure permettant d'aller au plus profond des mines, et créèrent même une nouvelle arme, unique à leur peuple : le mousquet. Ils renforcèrent Lorthbork, avant d'aller bâtir Ysrolva plus au sud, et une grande tour de guet entre les deux cités. Bien que le mousquet reste la propriété des Nains, son apparition n'est pas restée secrète, ce qui découragea les Orcs d'attaquer, pas par peur, mais par inutilité. Pourquoi mourir si tu n'arrives pas assez près pour taper ? Les Nains sont donc la nation la plus en sécurité, derrière des murailles inégalables, et des armes dévastatrices, en plus d'un mental, on peut le dire, en acier.

Bien. C'est tout concernant les Races majoritaires en ce monde. Je vous laisse, à présent, quitter cet endroit. Si vous voulez en savoir davantage sur les Anthropomorphes, les Dragons, les Amazones, les Fées ou les Polymorphes, quelqu'un vous attendra dans une pièce proche de la sortie. Quant aux non-vivants, inutile de vous expliquer. Il vous reste à connaître l'histoire de ce monde, avant de vous lancer, je sais que vous n'en avez pas forcément envie, mais vous devez bien savoir où vous arrivez, croyez-moi. Sur ce, adieu

La silhouette disparue dans une fumée blanchâtre, tandis que vous avez le choix entre débuter l'aventure, ou vous diriger vers l'histoire des Races minoritaires
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum